Ça commence comme ça...

Elle a fermé les volets côté sud comme elle le faisait toujours dans la journée – elle se doutait qu’il passait régulièrement devant l’immeuble. Elle voulait que tout ait l’air absolument normal. Ça leur laisserait quelques heures d’avance.

Personne n'a peur des gens qui sourient

Véronique Ovaldé

Je dispose d'un compte bibliothécaire


Mot de passe oublié ?